Accueil
La technique
Les effets
La praticienne
Anti tabac
Massage du Chong Mai
Les tarifs
Bon cadeau
plan d'accès
Contact
Sociétés
Liens utiles
En savoir plus...
Les Origines
Bibliographie

Les Origines

 

Le Shiatsu s'inscrit dans la filière ancestrale des techniques manuelles du monde visant à soigner, soulager, reposer, détendre, et tout particulièrement celles pratiquées depuis des millénaires en Extrême-Orient. Techniques qui n'ont eu de cesse de s'influencer les unes les autres au fur et à mesure qu'elles furent enseignées et utilisées de l'Inde à la Chine, en passant par la Birmanie, la Thaïlande ou encore le Japon, modifiées également par la pensée Taoïste, Confucianiste ou Zen qui les accompagna inévitablement. Car ces pratiques ne sont pas que pure connaissance du corps humain, ou technique, elles s'inscrivent, selon la pensée asiatique

 

"DANS UN ART DE VIVRE, UNE HYGIENE GLOBALE,

UNE ETHIQUE DE  VIE"

Le Amma : l’ancêtre du Shiatsu.

Le Amma est issu de la MTC et trouva un plein essor au Japon où il fit partie intégrante du « KAMPO », Médecine Japonaise ayant fait sienne bon nombre de principes de la MTC (vers 700). Véritable massage thérapeutique, il « glissa » vers un massage « populaire » associé davantage   au massage « plaisir/détente/confort »  lors de l’introduction de la médecine occidentale (hollandaise notamment) vers 1900. C’est à ce moment là qu’il fut autorisé à être pratiqué essentiellement par des personnes aveugles. C’est aussi à ce moment là que les autres praticiens

amma donnèrent un autre nom à leur pratique : le SHIATSU.

 

 Depuis les années 50, le SHIATU va connaitre différents courants intégrant plus ou moins selon les uns et les autres, les notions de méridiens, les bases plus ou moins anciennes du Amma etc.

 

Les principaux enseignants porteurs des différents courants :

  Torujiro Namikoshi

Il introduisit le massage japonais aux Etats Unis en amenant son style de shiatsu dans les années 50.

Le style de shiatsu de Namikoshi incluait les techniques de amma les moins complexes (doigts, pouces, et pressions palmaires), et n'incluait pas le système traditionnel des méridiens du amma.

Le style de shiatsu de Namikoshi était le premier style de massage japonais enseigné aux Etats Unis jusqu'en 1960.

 

Dans les années 70, un certain nombre de praticiens japonais apportèrent leurs styles de shiatsu aux Etats Unis :

DoAnn Kanebo, qui apporta une forme appelée Amma Shiatsu. Mr. Kanebo suit le système traditionnel chinois des méridiens et inclut dans son shiatsu beaucoup de techniques les plus compliquées provenant du amma.

Shizuro Masunaga, qui développa le Shiatsu Zen et son propre système de méridiens, qu'il décrivit dans son livre Zen Shiatsu (1977);

Shizuko Yamamoto, qui développa le Barefoot Shiatsu (le shiatsu aux pieds nus) ;

Wataru Ohashi, élève de Masunaga, qui développa Ohashiatsu retourna au système traditionnel chinois des méridiens.

Ainsi parler de « Shiatsu » peut faire référence en fait à de nombreuses techniques.

 

Au Japon:
Le Shiatsu
est une thérapie officiellement reconnue depuis 1964 (Loi sur l’Anma, le Massage et le Shiatsu).


En Europe:
Il est l’une des 8 approches alternatives reconnues comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par une résolution du Parlement Européen votée le 29 mai 1997 à l'instigation de Paul Lannoye, député belge européen.

 

En France:
Il n’y a pas de « diplôme d’état» reconnu par les pouvoirs publics pour cette discipline. Toutefois, des démarches sont aujourd’hui entreprises pour que les certificats de la FFST ou de la FFSTJ soient reconnus

Méthode originaire du JAPON, c'est en 1954 que le Shiatsu fut reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme suit :

"Le Shiatsu est une forme de manipulation qui utilise les pouces et les paumes des mains, sans aucun instrument mécanique ou autre, qui applique une pression sur la peau humaine, pour corriger le mauvais fonctionnement interne, favoriser et maintenir la santé et traiter les maladies spécifiques".

Aujourd'hui

Le Shiatsu est pratiqué à travers le Japon et rencontre un écho favorable dans les pays occidentaux.

En effet en Europe :

  • il est l'une des huit approches alternatives reconnues en EUROPE COMME MEDECINE NON

CONVENTIONNELLE digne d'intérêt(au même titre que l'ostéopathie, l'homéopathie, la chiropractie, etc...

C'est le 29 mai 1997 que le Parlement Européen adopte la résolution sur le statut des médecines non conventionnelles présentée pour la première fois le 25 avril 1994.

  • l'amendement du 17 juin 1998 adopté par le Parlement Européen reprend l'intégralité de l'article 2 de la résolution (n75) sur le statu des médecines non conventionnelles votée le 29 mai 1997, à savoir :

"L'évaluation de l'efficacité, de la sécurité et du champ d'application des thérapies non conventionnelles en tenant compte de leur rôle préventif et des possibilités d'une approche individuelle et holistique de la santé". 

Jocelyne ROSENBAUM- Membre de l'UFPST - Port : 06 82 41 31 42 | jrosenbaum@orange.fr
Etrackers